Des moutons à la Maison de l’Environnement ?

Bienvenue à la Bergerie Urbaine

27
Jan

Une nouvelle association est entrée à la Maison de l’Environnement début 2021, une association que vous avez peut-être vu passer sous vos fenêtres ces derniers mois. La Bergerie Urbaine est une structure portant un projet d’agriculture urbaine pour rendre la ville plus bêêêlle !

L’objectif de l’association ? Donner une valeur nourricière aux espaces naturels urbains. Pour cela, La Bergerie Urbaine porte un projet d’élevage de moutons sur la métropole avec une part de gestion pastorale sur des terrains publics et privés ainsi qu’une part de pâturage itinérant pour valoriser les ressources fourragères morcelées sur le territoire.

Crédits © La Bergerie Urbaine

Le troupeau de la Bergerie Urbaine se déplace ainsi à travers la métropole, via les trottoirs et les passages piétons, pour aller brouter dans les parcs, les friches et les pieds d’immeubles sans perturber la circulation ou la sécurité des habitants. Depuis 2019, ce sont déjà 109 sorties réalisées, ce qui représente plus de 350 km sur 34 communes de la métropole lyonnaise.

Crédits © La Bergerie Urbaine

Plus qu’un simple entretien des terrains, chaque déplacement est un petit événement dans la métropole comme l’explique Bastien Massias, berger urbain :

« C’est de la sensibilisation, du lien social, de la pédagogie… Un troupeau qui se déplace créé une ambiance atypique. Les habitants et habitantes viennent voir le troupeau, ouvrent les fenêtres et discutent avec nous. C’est l’occasion d’aborder des thèmes comme la nature en ville, les enjeux de consommation alimentaire ou encore de biodiversité »

Envie de découvrir cette ambiance ? Jetez un œil à leur page facebook ou leur compte instagram.

Crédits © La Bergerie Urbaine

La Bergerie Urbaine a donc rejoint le collectif d’associations de la Maison, l’opportunité de créer des liens avec de nouvelles associations et de participer à des projets collectifs :

« Nous sommes déjà intervenus pour le PASSE-Jardins par exemple, au jardin de l’envol. Pour nous l’entrée à la Maison est une nouvelle dynamique autour de projets collectifs, nous allons aussi pouvoir travailler avec des associations naturalistes. »

L’association porte également l’idée d’un projet multiacteurs qui pourrait sensibiliser un public très large :

« Nous aimerions organiser en Juin 2021 « La Petite Transhumance du Grand Lyon », une transhumance de 5 jours et 4 nuits avec 30 moutons sur la métropole. Nous associerons le déplacement en journée à 4 soirées sur des lieux patrimoniaux et culturels où seront proposées des activités en lien avec d’autres acteurs locaux, comme par exemple La Légumerie qui organisera des ateliers de cuisine participatives autour des moutons. D’autres acteurs de la Maison devraient également être présent à nos côtés pour cette transhumance urbaine. »

Pour en savoir plus sur cette association et ses projets, rendez-vous sur le site web